↑ Retour à Danse

Ultimatum School

Qui sommes nous ?

Crée en 1998, Ultimatum School est aujourd’hui l’une des plus importantes structures d’accueil et de transmission en danse hip hop d’Ile de France. Dans le cadre d’une démarche innovante, cette association accompagne et donne les moyens à ses élèves de réaliser leurs projets de création artistique. L’école possède ses locaux de répétitions et l’équipe de professionnels d’Ultimatum School est présente pour prodiguer des conseils pendant la préparation des spectacles.

Plusieurs compagnies de danse hip hop réputées et des danseurs en carrière solo sont passés par Ultimatum School, qui peut être considérée aujourd’hui comme un vrai tremplin pour nombre de danseurs et danseuses hip hop. À travers la prise en compte des pratiques culturelles liées à la culture hip hop, Ultimatum School intervient également dans des champs de compétence qui ont pour mission de développer la socialisation, la mixité sociale, les échanges et la formation.

Objectifs

  • Soutenir la création et la diffusion des spectacles hip hop des élèves de l’école de danse
  • Mettre en réseau, informer et orienter vers des métiers liés aux cultures urbaines
  • Assurer la transmission des danses hip hop à travers des cours et des ateliers

Activité

  • Cours, stages et ateliers de danse hip hop pour enfants, adolescents, jeunes et adultes
  • Accompagnement de projets de création des compagnies professionnelles ou amateurs
  • Aide à la création et à la diffusion de spectacle des compagnies de l’école de danse
  • Résidences d’artistes
  • Actions de prévention, d’insertion et d’apprentissage
  • Organisation d’évènements (Rencontres Franciliennes de danses hip hop, spectacles et conférences)

Coordonnées

 

STYLES DE DANSE

Break

La breakdance (ou break dance, break, b-boying) est un style de danse développé à New York dans les années 1970, caractérisé par son aspect acrobatique et ses figures au sol. Un danseur de breakdance est appelé breaker, breakdancer, B-Boy ou encore B-Girl s’il s’agit d’une femme. L’histoire du b-boying commence dans le Boogie Down, quartier du sud du Bronx (même si certaines opinions ont orienté l’hypothèse que le b-boying serait né sur la côte Ouest) des années 1970 et est intimement lié à la destinée d’un chef de gang, membre des Bronx River Projects, une fraction des Black Spades. Il va changer d’orientation et créer, sous le pseudonyme d’Afrika Bambaataa, la Bronx River Association, plus tard renommée Zulu Nation (en 1973). Poussé par ses études sur l’histoire de l’Afrique et son amour pour la musique, il veut canaliser l’énergie des jeunes gens de son quartier dans des activités artistiques pour éviter qu’ils ne finissent dans des gangs. On lui doit, avec DJ Kool Herc et Grandmaster Flash, la naissance d’un nouveau mouvement : le Hip-Hop. Aujourd’hui le breakdance est basé sur le respect et l’originalité.

Hip Hop

Le « Newstyle » (ou danse Hip Hop) est la contraction de « New-York Style ». C’est un mouvement qui s’est développé à la fin des années 90, elle est inspirée de la dance Old School. Au départ on appelait ça le « chamallow » à cause du coté « smooth » (fluide, propre…) de la dance. La danse Newstyle annonce l’ère des mélanges et des non-règles. Contrairement aux autres danses dont on peut citer les pas de bases, la Newstyle est un style hétéroclite où chacun peut s’exprimer à sa façon, mélangeant pop, lock, break, danse africaine ou tout autre mouvement de son inspiration. Il est donc important pour cette danse de maîtriser les techniques de base du Hip-Hop mais aussi de faire preuve de créativité pour apporter sa touche personnelle. C’est une dance qui évolue perpétuellement au fur et à mesure que les styles se mélangent. Ce vaste mélange d’influences qui caractérise la Newstyle est d’ailleurs à l’origine d’un débat sur le nom de la danse. En la qualifiant de  » Nouveau Style  » (Edit : New-York Style > Newstyle), on insinue qu’il y a eu une rupture avec un style plus ancien, alors que la Newstyle n’est autre qu’un patchwork, une synthèse créative des autres styles de danse Hip-Hop. Pour rendre justice à cette origine, certains préfèrent donc l’appeler tout simplement « danse Hip-Hop ».

House

La danse house, ou plus communément appelée par son nom anglais « house dance », est une danse née dans les discothèques et, pour la plupart du temps, dansée en boîtes de nuit. Peu connue dans les écoles de danse à l’origine, cette danse, tout comme la house musique, est née dans le milieu qu’on pourrait qualifier «d’underground». Différentes danses sont à l’origine de la house dance. Ses principaux précurseurs furent le jacking’, le footwork et le lofting. Le jacking’ est né dans le courant des années 1970-1980 sur la côte Est américaine. A New-York, le jacking’ était également appelé hip-house en référence aux danseurs de hip hop qui dansaient sur de la house music dans les clubs New-Yorkais. Il existe également d’autres styles, tels que le wacking, le hustle, le locking ou encore le loft style.

Locking

Le locking (ou lock) est une danse appartenant aux funk-styles (Pop & Lock). Cette danse a été inventée par Don Campbell lorsqu’il était jeune et qu’il essayait de reproduire certains mouvements que ses amis essayaient de lui apprendre. Un des mouvements de base est le « pointage », de l’anglais pointing, c’est-à-dire le fait de pointer : cela vient de l’affiche de recrutement pour l’armée américaine où l’on voyait l’Oncle Sam pointant le doigt vers le spectateur avec le slogan : « I want you for U.S. army ». Il existe aussi plusieurs autres mouvements comme le Stop and go or Bus stop. Le locking est très expressif et se danse principalement avec le bassin, les pointes, les expressions du visage (très importantes) et certains mouvements signifiant « tape-m’en cinq » (give me five).

Popping

Le Popping (ou pop) est une danse popularisée par les Electric Boogaloos dont le principe de base est la contraction et la décontraction des muscles en rythme. Cependant, une danse extrêmement similaire se dansait déjà dans les rues de San Francisco et d’Oakland depuis le début des années 1970, comme le prouve l’existence de groupes tels que Close Encounter Of The Funkiest Kind. Le beat transpire à travers les contractions appliquées par le danseur à des moments bien choisis (les claps, les caisses claires, etc.) qui lui permettent de s’approprier la musique. Le popping, tout comme le locking, est une danse faisant partie des funkstyles. Il existe plusieurs mouvements de base dans le popping : nous pouvons citer par exemple le Twisto-Flex qui consiste à tourner séparément la tête, le corps et les jambes dans des ordres différents. Le Walkoutest un pas de base avec de nombreuses variantes qui consiste à se déplacer avec un certain groove. Les techniques de gliding exploitées par Michael Jackson qui comprennent le moonwalk et autres airwalk. Le Tutting, que l’on appelle en français Tetris, consiste à effectuer des mouvements angulés et rapides avec ses mains à la manière des dessins égyptiens…

Ragga

La danse Ragga puise ses origines et son inspiration dans les danses africaines. A la base, le ragga représentait plutôt une expression corporelle, une danse d’attitudes et de mouvements répétitifs (ondulations et déhanchements du bassin…). Aujourd’hui, la danse Ragga s’est enrichi grâce à l’influence du Hip-hop, du Jazz et toujours des danses africaines telles que le N’Dombolo (danse moderne congolaise) ou le Soukouss’ (danse basée sur des mouvements sensuels du bassin qui peut être pratiquée autant par les hommes que par les femmes), pour donner naissance à un large panel de nouveaux mouvements, ainsi qu’à des chorégraphies diverses et variées.

Zumba

La Zumba est un programme de fitness (conditionnement physique) colombien créé par Beto Perez, s’appuyant sur des rythmes et des chorégraphies inspirées des danses latines (salsa, merengue, cumbia, reggaeton, kuduro …).

Professeurs

Alexis (Lexflow)

Locking & Popping
lexflowAlexis Sadefo plus connu sous le nom de « lexflow » est danseur hip hop au sein de La compagnie UNITY issu de la prestigieuse école de danse ULTIMATUM SCHOOL. Etant un des premiers adhérents de cette école, LEXFLOW acquiert une formation pluridisciplinaire essentiellement OLD SCHOOL, en pop, lock, hype, jazz rock… A peine 18 ans, il tourne dans plusieurs pays (TUNISIE, TURQUIE, SICILE, IRLANDE, etc.…) avec son groupe (BBOY FREQUENCE), et a l’opportunité d’être sélectionné pour le BOTY France. Il compte aujourd’hui plus d’une centaine d’élèves à l’Hay les roses, Cachan et en région parisienne.

Benjamin (Benjoy)

Hip Hop
benjoyElève puis professeur à Ultimatum School depuis plusieurs années, Benjoy a su imposer son style. Membre du groupe Jokers Crew.

Claudia

Ragga Dance Hall
claudiaNée le 4 Décembre 1987 à Naples (Italie),Claudia débute dans la danse en 2001. Elle suit en une formation professionnelle en classique, modern, contemporain, lyrical jazz, hip hop et street jazz. Après plusieurs voyages à New York, Los Angeles et Paris ayant pour but de se perfectionner, elle apprend et se passionne de plus en plus pour la culture Dancehall. C’est en 2010 qu’elle commence à donner des cours de Ragga Dance Hall à Naples. En 2012, Claudia déménage à Paris pour se consacrer à la danse : elle intègre dans un premier temps l’atelier chorégraphique, puis la troupe d’Agnès Coppey, qu’elle suit dans ses cours et ses stages.

Guy (Popin Smiley)

Popping
popinsmileyDanseur, chorégraphe et juge internationalement connu.
L’un des pionniers du mouvement hip hop, Smiley a fait partie des compagnies Force 7 et Ultimatum Step.

Nelson

Popping & Hip Hop
nelsonNelson danseur du groupe LKS, chorégraphe, danseur, professeur, interprète au sein de différentes compagnies.

Nino

Popping & Locking
ninoElève à Ultimatum School depuis une dizaine d’années. Membre du crew Kif Kif.

Sandrine (Lilkiss)

Zumba
lilkissSandrine, aussi connue sous le nom de « Lilkiss » est danseuse professionnelle de hip hop depuis de nombreuses années, spécialiste en Locking et en Waacking. Connue et reconnue par ses pairs du mouvement hip hop, elle participe à de nombreux évènements aussi bien en qualité de danseuse qu’en qualité de jury, et a intégré plusieurs compagnies : O’tentick, Show time et Ultimatum Step. Adepte des rythmes Latino, lorsque Sandrine découvre la Zumba, il apparaît pour elle comme une évidence d’enseigner et de partager la bonne humeur qui se dégage de cette danse.

Sarah  (b.soul)

Locking & House
bsoulPassionnée depuis l’âge de 14 ans Sarah a commencé la danse par le Lock avec Lady Del, avant d’intégrer le groupe Lockness, remodelé et renommé Time Room Lockers. A l’âge de 21 ans Sarah décide de s’ouvrir à d’autres disciplines. Elle rentre à l’école « Juste Debout School ». A l’issue de la dernière année, Ibrahim Sissoko monte la création « Faits Divers » à laquelle Sarah participe. Désormais dans le groupe Paradox-Sal, monté par Babson des Wanted Crew et Serial Stepperz.

Stephanie

Locking & Hip Hop
stephanieAgée de 23 ans, Stéphaniea commencé la danse à Bagneux par le Hip Hop durant deux ans avant de se spécialiser en locking avec Delphine aka Lady Del, durant cinq années. Actuellement membre du projet Paradox-Sal monté par Babson des Wanted Crew et Serial Stepperz.

Timothe (Timox)

Popping, Locking & Hip Hop
timox«Bousillé » par le hip hop et sa culture, Timox baigne très jeune dans ce domaine artistique notamment par le biais du rap. À 15 ans il découvre sa deuxième passion, LA DANSE ,en intégrant l’association ULTIMATUM SCHOOL qui vient de naitre à Cachan. Aujourd’hui cette école de danse, forte de 10 ans d’ancienneté accueille, plus de 350 élèves. Son parcours lui confert une formation pluridisciplinaire, essentiellement OLD SCHOOL (pop, lock, hype, jazz rock, break…).

Retrouvez nous sur…

www.ultimatumschool.com
www.facebook.com/ultimatumschool
www.youtube.com/user/ultimatumschool1

Contact :

01 46 63 65 84.

Cotisation annuelle : 180 €. Tarifs dégressifs pour les membres d’une même famille.
Possibilité de payer en 2 ou 3 fois. L’association accepte les bons Japil de la CAF.

Lieu :

salle de danse du Centre

Président : Jean-Pierre Keclard

Les objectifs de l’association sont de faire découvrir et de promouvoir la danse hip hop à un public le plus large possible, de présenter des spectacles et de poursuivre un travail de création chorégraphique de qualité.

Activités

  • Présence dans de nombreux festivals, manifestations, fêtes de quartiers.
  • Organisation de scènes et/ou d’animations avec les élèves, tout au long de l’année.